Passer au contenu

Document 1

Roman

Tess et Jude sont passés maîtres dans l’art du voyage virtuel. Un jour, l’idée de faire des Jack Kerouac d’eux-mêmes s’impose. Tess travaille au Subway, Jude est prestataire de l’aide sociale ; ils conviennent que rédiger le récit de leur expédition est l’unique moyen de la financer. Tess s’abreuve aux enseignements d’un gourou des lettres et tire les ficelles auprès d’un amoureux transi, auteur de romans abscons, afin d’obtenir une subvention du gouvernement. Le duo quittera-t-il enfin Grand-Mère à bord de sa Monte Carlo 2003 jaune pour sillonner les routes jusqu’à Bird-in-Hand, en Pennsylvanie ? Après l’échange épistolaire (Iphigénie en Haute-Ville), la biographie (Vie d’Anne-Sophie Bonenfant) et le journal intime (La nuit des morts-vivants), François Blais renouvelle le récit de voyage, le métamorphosant en chronique réjouissante, émaillée de dialogues savoureux. L’auteur s’amuse ferme — l’ironie sostenuto — du factice et de l’insolite projetés par l’écran d’ordinateur, alors qu’il sait, à l’instar de Schopenhauer, que l’entreprise est vaine et que le présent des personnages n’est qu’un point immobile dans un labyrinthe.

Faire du tourisme en pantoufles convenait parfaitement à notre nature. Les fois où on se disait que ça serait cool de partir pour vrai, de sentir sur notre peau le vent de Pimplico, de magasiner au centre-ville de Happyland, de se faire des amis à Dirty Butter Creek, on savait tous les deux que ça n’était que du pétage de broue sans conséquence, d’ailleurs on prenait soin d’ajouter : « quand ça nous adonnera » ou « quand on aura les moyens ». Aussi bien dire jamais.

2013 | poche n° 36 | 182 pages | ISBN: 978-2-89502-343-2
14.95 $
2012 | 182 pages | ISBN: 978-2-89502-319-7
22.95 $
2012 | livre numérique ePub | 182 pages | ISBN: 978-2-89502-699-0
10.99 $
2012 | livre numérique PDF | 182 pages | ISBN: 978-2-89502-698-3
10.99 $

Prix littéraires

On en parle

L’important, c’est la qualité de la langue, son ironie, sa dérision, son humour, sa maîtrise également, qu’on savoure au fil des chapitres.

- Richard Boisvert (Le Soleil)

Il y a une ironie, un mordant, un humour là-dedans que je trouve assez unique au Québec. C’est un délice.

- Catherine Lachaussée (Radio-Canada / Retour sur le monde)

Une esthétique dans les tons de gris, où la vie suit son cours tranquillement et s’éclaire parfois du sauvetage d’un chien ou d’une soirée de beuverie. Pourtant, on rigole beaucoup chez François Blais.

- Josée Lapointe (La Presse)

Bref, deux perdants-nés, un auteur qui n’écrit plus et une expédition aux allures impossibles donnent un roman extrêmement drôle!

- Shannon Desbiens (Les libraires)

Document 1 témoigne encore une fois du talent incommensurable de François Blais

- Réjeanne Bouchard (info-culture.biz)

Un excellent roman, bien écrit, bien tourné et qui se dévore avec une grande facilité.

- Les lectures de Prospéryne

Droits vendus