Passer au contenu

La fin du monde de Richesse Gagnon

Nouvelles | En librairie le 27 février 2024

Dans ce recueil de nouvelles (La fin du monde de Richesse Gagnon), Marie-Claude Malenfant réussit magistralement à raconter le quotidien, le Québec de nos parents et grands-parents, la vie moderne, tout en y infusant par instants des éclairs de folie. Certaines nouvelles sont émouvantes, d’autres jouent avec les codes du fantastique et de l’horreur, mais aucune ne laisse indifférent. Grâce à elles, nous rencontrons un guru d’ici, capable de mener le monde entier à l’effondrement; un grand-papa fin psychologue qui sait apaiser son petit-fils inquiet… ou encore une femme (Richesse Gagnon) dont le corps agit comme un aimant, jusqu’à causer un vortex catastrophique.

À sa naissance, Richesse Gagnon procura un orgasme de catégorie océanique à sa mère, confirmant ainsi le mythe de l’enfantement dans la joie, une grâce échéant à de rares femmes ainsi soustraites à l’injonction divine : « Tu enfanteras dans la douleur ! » Pour toutes les autres, il ne reste que les glaires et les vomissements, l’hébétude avant la délivrance.
Elle portait donc ce nom, Richesse Gagnon, car quiconque la touchait en éprouvait bonheur et allégresse au-delà de tout entendement. Une mini Midas transsubstantiant — sans l’occire — toute personne en extase quasi aurifique . Un miracle qu’elle opérait à son insu pendant sa petite enfance et dont elle soupçonna confusément qu’elle en était la cause lorsqu’elle atteignit l’âge de raison, avant de constater, en son adolescence, que son corps provoquait ces déflagrations de jouissance.

2024 | 128 pages | ISBN: 978-2-89502-481-1
20,95 $