actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


Vers le rivage

Mavis Gallant

Nouvelles. Traduit de l'anglais par Nicole Côté.

297 pages ; 27,95 $
ISBN 2-89502-163-5

Édition épuisée

Il pleut sur Paris, il pleut pendant la saison des jeunes filles en fleurs. Le mariage semble un horizon au-delà duquel la vie pourra commencer, du moins les jeunes femmes peintes par Mavis Gallant cherchent-elles parfois à s’en convaincre. La Seconde Guerre mondiale a pris fin, elle a creusé un gouffre dont on voudrait faire le creuset d’une vie nouvelle. L’Amérique a rendez-vous avec l’Europe, deux mondes se considèrent, non sans méfiance. Née à Montréal, Mavis Gallant vit à Paris. Ces mondes superposés, ce déplacement du point de vue – de sa position historique de sujet, l’Europe est soudain redevable de ceux qui l’observent avec des regards familiers – , elle les connaît intimement, elle a même contribué à en créer les indices esthétiques les plus éloquents : le mal de vivre, façon vingtième, a rendez-vous avec un certain détachement dans la prose, l’incision patiente et fine d’une sensibilité littéraire inoubliable.




Vers le rivage. Traduit de l'anglais par Nicole Côté. Québec, L'instant même, 2002, 297 pages.